Inaugurer des locaux mais surtout poursuivre l'esprit du Logis.

3 juillet 2012--Les vacances!! comme tous les ans à  longueur de magazines, d’images, de slogans publicitaires, de reportages, on nous vante le loisir, le voyage, la découverte du monde... Mais pour qui ? L'inauguration de la première tranche des travaux du Logis de la Pacifique a permis de mieux appréhender son engagement en faveur des familles sans vacances.

Si on a pu regretter l'absence de quelques personnalités  excusées , du Conseil régional(Sylviane BULTEAU, députée), de Mgr CASTET,  les  présences du Conseil Général avec Monsieur GAUDUCHEAU, de la mairie de la Tranche avec Monsieur ETAVAR, de la Fondation Caritas avec Pierre LEVENE, du Secours Catho avec Br ALSBERGE, responsable de l'accueil familial , de la Caf de Vendée avec Monsieur VINCENT, des responsables de l'UNAT avec Joseph BROCHET,  du directeur du groupe ATLANTIC, Monsieur E.KAYES, du groupe GAUTHIER FRANCE etc.. ont été un réel encouragement suite aux travaux menés depuis quelques mois.

 Sarah sous l'oeil  des représentants du Conseil Général, de la mairie de la Tranche/Mer, de Caritas, de la CAFde Vendée coupe le ruban.

Ce sont  une centaine de personnes qui ont pu assister aux exposés menés par Julie COLINEAU de l'UNAT-PDL avec les divers partenaires ci-dessus.. Cette présentation a permis de réfléchir sur l'engagement des uns et des autres  donné pour des VACANCES-SOLIDAIRES à des familles qui ne peuvent bénéficier de ce temps de re-création estivale. Chacun a pu présenter comment, dans les responsabilités exercées au sein de ses  attributions collectivités, associations etc.. il pouvait contribuer à soutenir les familles démunies en s'appuyant sur notre organisation bénévole. Le Logis de la Pacifique , avec sa structure -13 logements - ses équipes bénévoles- ses partenaires (Secours Catholique, Resto du coeur, ATD, services sociaux) fait partie de ces maillons de la solidarité vendéenne qui s'exerce pour procurer des loisirs à ceux qui n'en ont guère.

Il a été rappelé  par le Président de l'association Henri BOUTET:" En France partir en vacances est un droit qu' il serait dommage d'oublier. Alors une fois de plus, il faut redire quelques vérités. La crise touche plus les classes sociales les plus démunies, les plus défavorisées. La dimension économique est centrale dans le non départ en vacances. Mais elle n’est pas la seule. Le sentiment d’exclusion, et trop souvent la réalité d’exclusion de la vie sociale et de ses rites, le travail, les loisirs, les vacances, les activités socialement reconnues et valorisantes sont bien réels. Ils sont le lot quotidien de beaucoup de familles en grande difficulté, de familles de classes moyennes qui n’ont pas accès aux aides. Le Logis la Pacifique veut être ce lieu d'accueil mais aussi de prise en compte des besoins essentiels des personnes en milieu maritime. La chance d'être en ce Sud Vendée apporte un cadre culturel exceptionnel..."

C'est dans cet esprit que, dès le lendemain, une réflexion a été engagée avec les associations partenaires qui au quotidien accompagnent et suivent les familles (service familles des délégations du Secours Catholique du 49, du 72, du 37 et du 47, de l'Entraide Ouvrière de Tours, ...). Nous en reparlerons.