« J’étais étranger et vous m’avez accueilli ». Ce mot de saint Mathieu beaucoup le vivent au quotidien, même si parfois, comme le chante G. Brassens « l’évangile ils ne l’avaient pas lu ». Ils n’en font pas de mystère. Ainsi les bénévoles de la maison d’accueil « La Pacifique » qui reçoivent des familles et des individuels envoyés par les services sociaux, ou qui viennent d’eux-mêmes, motivés par la réputation de convivialité de cette maison. C’est à la Tranche sur Mer en Vendée, en bordure de la forêt qui conduit à une immense plage de sable. Chaque samedi, les nouveaux résidents pour une semaine peuvent s’inscrire à diverses activités, notamment pour une sortie en mer à la voile. De ce fait, chaque mercredi un équipage prend le car pour Les Sables d’Olonne. Embarquement à Port Olona vers 10 h 30. Inscription, du nom ou seulement du prénom, sur le livre de bord, révélant souvent une origine d’une autre culture. Ce mercredi de juillet 2019 Tshilembe, Reino, Agoua. Puis les mercredis suivants Alyssia, Salman, Ali, Khdid, Samira, Thermadine, Nino, Ana. Cet enfant scolarisé en région parisienne traduit pour son pape Géorgien, depuis peu en France, les consignes de sécurité pour la navigation. Le voilier, un 9 mètres, habitable quitte le ponton et s’engage dans le chenal vers la haute mer. A tribord la capitainerie où est amarré une vedette de surveillance côtière, construite par le chantier Océa des Sables, et immatriculée en Algérie. A bord un équipage, salué au passage, joyeusement en arabe par Ali. Ils lui répondent tout aussi joyeusement depuis le poste d’équipage. Nathalie, d’une famille nombreuse dont la famille vit toujours en Algérie, décripte le nom de ce bateau, un nom écrit en arabe et qui veut dire : « L’épée ». Ce bateau peut frapper. A l’avant un canon sous une housse de protection. De retour au port, après une navigation sans mal de mer, chacun peut respirer à l’aise. Les langues se délient. Ali et sa famille pratiquent leur religion. Son épouse, souriante et attentive aux enfants, n’aura pas quitté le voile. Thermadine et son fils sont chrétiens, fidèles à leur religion l’orthodoxie. Nathalie dit que les religions devraient se parler entre elles. Le skipper, prêtre catholique, retraité, explique qu’il y a aux Sables d’Olonne, et un peu partout en France, des groupes de dialogue inter-religieux. Peut-être qu’en rentrant à « La Pacifique », des hommes, des femmes, des enfants, continueront de se parler dans le sentiment d’être encore plus accueilli avec leur propre culture, à partir de ce vécu ensemble qui les a réunis. « Tous dans le même bateau ». CB

61454809 2355421494784703 5699979191626235904 o

Il y a des choses immuables à la Pacifique, par exemple le café de 14h sous la pergola . Ce qui cependant a changé, c'est cette dernière, une nouvelle installation, toute belle, en bois, installée par nos bénévoles. Merci à eux . et rendez-vous pour le premier café le dimanche 30  juin 2019.

Page 1 sur 2

L'effet de la Pacifique

Les Échos du Logis La Pacifique

S'identifier

Membres de l'équipe

© Logis La Pacifique 1 Chemin de La Pacifique. La Terrière. 85360 La Tranche Sur Mer. Téléphone : 02 51 30 35 19. association@lapacifique.fr Et aussi sur facebook

Please publish modules in offcanvas position.

Free Joomla! template by L.THEME | Documentation