Pinceau et grillage

Dans les logements les travaux touchent à leur fin, tous prêts pour accueillir les familles. Il faut ici et là peindre, rénover, remplacer, c’est ce que Michel, l’artisan-bénévole, expert en travaux de tout genre vient de terminer en remplaçant le grillage usagé par un ensemble neuf.  Chacun a pu apprécier ce minutieux chantier.
Des panneaux signalétiques permettent aussi de mieux visualiser le centre.

Michel pour poser et Ginette pour apprécier.

Au-delà du service civique?

Volontaires en service civique au Logis la Pacifique pendant 6 mois, Alexandre et Sandrine poursuivent leur engagement au service des familles. Ainsi Alexandre au Secours Catholique de la Roche/Yon anime un café-littéraire et  partage son enthousiasme en positionnant sur une grande carte les bolides de mer engagés dans le Vendée Globe. Ces rendez vous ont lieu le jeudi.

Lire la suite : Au-delà du service civique?

L'audace de la fraternité

(article rédigé par le Père Claude Babarit  -aumônerie de la mer- pour l'écho de l'Ouest) -26 septembre 2012.

Le  « Logis de la Pacifique » ,  est  ce hâvre de  paix,  ce  port d’attache, cet espace de ressourcement,  pour une semaine ou plus,  entre conches et forêts,  à la  Terrière,   à l’entrée nord de La Tranche sur Mer. Lors de  l’été 2012 :

- plus de 75 familles, parmi lesquelles 146 enfants,  y ont été accueillis dans les logements en dur , 

- 30  jeunes sous tente et caravanes,

- et  10  groupes représentants 339  personnes. 

Pour faire le point, à l’initiative d’Henri Boutet et de son équipe, ce  mercredi 26  septembre, c’était l’heure du bilan. Y  avaient été convoqués les bénévoles, administrateurs de l’association et  sympathisants.

Le document de synthèse  expliquait : « Depuis quatre ans le travail en partenariat s’accentue. Avec le Secours Catholique (national et ses délégations), notre premier partenaire, nous développons une volonté affichée et reconnue d’accentuer les accueils des populations qu’elles accompagnent dans leurs loisirs en particulier estivaux. En nous définissant comme gîte ou village de vacances nous offrons une prestation de logement de qualité et une animation tournée vers l’apport culturel de la région et de la ville où nous sommes.

Notre accueil s’est élargi cette année à d’autres partenaires : Resto du cœur, Emmaûs, Lugova, Proxypol, Vacances familiales, ATD Quart Monde, Entraide Ouvrière. Nous pensons avoir réuni toutes ces familles au mieux ».

En conclusion de cette journée, Henri Boutet  l’a rappelé,  nous sommes bien au clair sur nos orientations : la priorité est de rejoindre les familles, les personnes hors du circuit des vacances, les familles avec des ressources modestes, les familles fragilisées par les aléas de la vie et de passer, ensemble, de bonnes et fructueuses vacances. Cette année il a été rappelé le bilan très positif de ces accueils dont les partenaires qui accompagnent les familles sur leurs lieux de vie voient les résultats : se retrouver, envisager de nouveaux projets.

Des atouts « La Pacifique »  n’en manquent pas. Un  climat de fraternité  conforté par la présence et le soutien de nombreux bénévoles. Un appui technique par la venue, cette année pour six mois, de deux volontaires en contrat civique  qui ont pris en charge les jeunes au travers d’activités proposées,  la proximité de la forêt et de la mer…   L’un des slogans de la maison est «ce que chacun sait faire se partage tout aussi bien. »

Une maman a  écrit sur le livre d’or de la maison : « Grâce à la Pacifique, j’ai pu rendre mes enfants heureux. » Lors de  l’évaluation de fin de saison, ce 26  septembre, un engagé municipal ajoutait : « permettre de passer du « consommateur »  au « consom-acteur ». Une autre manière de réussir le  « vivre ensemble »  en instillant la « convivialité »,  en « osant la fraternité » cet autre élément de la devise nationale,  dans lequel se reconnaissent bien  les chrétiens qui y voient un autre nom de l’amour du prochain.

Au Logis de la Pacifique on s’inscrit dans une belle histoire,  celle qui a été ouverte ici même par les pionniers que furent Maurice Bretaudeau, Georges Guinaudeau, Pierre Huvelin, Claude Guilhemjouan et quelques autres qu’il faudrait nommer.  L’aujourd’hui est toujours porté par l’enthousiasme et la passion d’Henri Boutet et de l’équipe qui l’accompagne.  Dans la lutte contre l’exclusion,  la solidarité appelle la réciprocité. A la Pacifique  on ne l’a pas oublié,  en « osant la fraternité. » CB.

Nos animateurs pour l'été 2012

 Cet été, deux animateurs Sandrine et Alexandre, volontaires en Service Civique seront aux côtés des familles pour assurer les activités porteuse de convivialité et de cohésion au sein du Logis la Pacifique.

Sandrine, 20 ans, étudiante en seconde année de Langues Etrangères Appliquées est native de la Réunion. Alexandre, 23 ans, diplômé d'un licence en Droit et d'une licence en Administration Publique est, lui, originaire du bocage vendéen, plus précisèment des Brouzils.

 Animés par le désir d'apporter la bonne humeur et la joie de vivre lors du séjour des familles, les jeunes volontaires, ont préparé différentes activités, qu'elles soient en interne à la Pacifique comme les kermesses, les repas conviviaux par exemple et à l'extérieur comme la visite des dolmens ou la découverte des secrets de la faune et la flore du littoral, notamment.

 Motivés par le sens de l'interêt général, ils se donneront à 100% pour assurer la dynamique afin que les familles repartent satisfaites, la tête remplie de bons souvenirs!

Très bon séjour à tous !!!

Une équipe d'accueil motivée

Le 25 mai, la nouvelle équipe d'accueil a défini son rôle en partageant le temps de l'été.

Ils sont une quinzaine de bénévoles qui au cours de l'été se succèderont chaque jour à l'écoute des familles accueillies au Logis. Ils viennent de la Tranche-Sur-Mer pour les plus près et de Fontenay-Le-Comte ou Saint-Christophe-du-Ligneron pour les plus éloignés. Tous partagent l'esprit qui a été défini avec Danièle la coordinatrice qui peut se résumer en la phrase suivante: faire en sorte que les personnes accueillies puissent découvrir des choses nouvelles et se faire reconnaître dans les activités et les échanges qui seront proposés. Quelques repères sur l'organisation de points forts: l'arrivée et le départ des familles avec des bénévoles référants, les repas conviviaux du mardi soir et des journées plus exceptionnelles comme les kermesses etc.