La beauté du geste

La beauté du geste

 L’été 2016 aura été riche en événements sportifs : championnat d’Europe de football, tour de France, jeux olympiques…

Grâce à la magie des ralentis de la petite lucarne, on a pu voir quantité d’actions toutes plus belles les unes que les autres.

Piotr Malachowski a réalisé un geste qui dépasse l’esprit sportif pour atteindre celui de l’entraide et de la solidarité. A la force de ses muscles, il a obtenu chèrement et vaillamment la médaille d’argent au lancer du disque. Plutôt que de garder cette breloque pour ses petits-enfants, il l’a mise aux enchères : un enfant polonais atteint d’une tumeur à la rétine a ainsi eu accès aux soins, aux Etats-Unis tous frais payés, et voir sa vie changée.

 Au Logis de la Pacifique, pas de télé … pour relater et relayer les actions qui s’y déroulent.

N’empêche. Les résidents ont su se montrer particulièrement actifs pendant leur séjour.

On a pu voir :

-       Rafik laisser femme et enfants sur le site pour emmener Maïmouna faire quelques emplettes en voiture alors qu’elle s’y  rendait à pied, 3 enfants accrochés à son pagne, le quatrième sur le dos  et Chirine garder les enfants, se privant de plage le temps descourses.

-       Gretta faire profiter son auditoire d’un tour de chants gospel gravé dans les cœurs.

-       Fayza offrir une boisson de chez elle aux bénévoles et à Claude qui avait réparé son vélo.

-       Marie-Claire et Michel proposant des crêpes à l’heure du café.

-       Jean-Louis apportant une moitié de pastèque à la famille qui l’avait invité.

-       Laure initiant un groupe à une séance de réflexion de pleine conscience.

-       Des scouts se déployant pour le bonheur des plus jeunes.

-       Khedidja balayant la salle de jeux.

-       Patricia à la réalisation de mandalas pour les enfants.

-       Samia et Isabelle se démenant à la préparation de plats pour le repas partagé.

-       Adriana et la torta de choclo de son pays.

-       Des grillades organisées en commun autour du barbecue.

 Et d’autres moments rares que l’on n’a pas vus. Normal, on vous l’a dit. On n’a pas la télé.

 Pas de médaille à gagner. Seulement la beauté du geste.