Ce que chacun sait faire se partage tout aussi bien

Lundi – 14H30 - pause café au Logis de La Pacifique – discussion à bâtons rompus. On parle de tout et de rien. On ne se rappelle plus comment l’idée est venue, mais Laure nous dit : «  S’il y en a que ça intéresse, je peux vous proposer une initiation  à la méditation ». Immédiatement un créneau est comblé.

Laure est venue à La Pacifique pour y passer des vacances mais c’est spontanément et tout naturellement qu’elle va prendre sur son temps de repos pour faire partager son activité avec beaucoup de passion.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille et le chemin, loin d’être rectiligne. Celui de Laure l’a menée au Secours Catholique de son secteur, dans le Nord-Vendée. Elle y a entendu parler de vacances, un mot qui ne faisait plus partie de son vocabulaire depuis 13 ans. Elle s’est rendu compte qu’il pouvait redevenir d’actualité et le mot Pacifique l’a tout de suite convaincue, eu égard à son activité favorite : la méditation de pleine conscience basée sur le va-et-vient du souffle qui permet d’apporter un calme mental.

5 à 10 minutes minimum par jour pour commencer (Laure y consacre entre 1h30mn et 2h actuellement). On voit le calme s’installer, d’abord dans le mental puis dans le corps, dans la position assis tailleur ou sur une chaise, les pieds bien à plat, le dos droit, les yeux clos ou fixant le sol au loin.

En méditant tous les jours, on arrive à faire abstraction des bruits : la voiture qui passe dans la rue ou le déclic de l’appareil photo de l’intrus qui s’est immiscé dans la salle: « L’environnement n’est plus … »

Les bienfaits d’une telle méthode :

- L’esprit devient plus clair : une fois le trop plein de pensées neutralisé, le mental s’apaise. Les pensées et les émotions sont maîtrisées.

-La vision de la vie devient plus positive.

- On relativise les événements : les émotions de colère s’apaisent : « La bombe atomique se transforme en bombinette. » On se radoucit.

- Des solutions sont trouvées, là où l’on pensait le problème insurmontable.

- On retrouve le sourire. On devient plus sociable, plus souriant, plus agréable, plus lumineux. Pour ainsi dire, on passe de l’ombre à la lumière, de l’être à la lumière car la conscience s’éclaire, se dévoile.

C’est toute une philosophie de vie qui prend corps et qui trouve ses racines dans le bouddhisme.

 

Ils sont nombreux comme Laure chaque semaine à donner du temps pour les autres : René le conteur, Jean-Claude pour la présentation de l’estran, Claudie la cuisinière, Dorian et ses activités sportives ou musicales, Claude qui nous emmène sur son voilier, les scouts, des individuels, des couples, Ginette la trésorière, Henri le président, Evelyne, Jean-Pierre, Lucette et Robert-Jacques, les accompagnants du week-end,  Catherine la lavandière et tous les autres (une trentaine).

Pour toute récompense, ces bénévoles sont réconfortés par  les regards bienveillants ainsi que les mots chaleureux des résidents consignés sur le livre d’or de La Pacifique.

    Témoignage de Jean-Louis  "mais écrit à 4 mains"