Sur un air d'accordéon

En juillet et août  les mardi soir de la Pacifique sont des moments d'échange et de fête dits de "convivialité". Chaque famille prépare un plat -salé ou sucré- cela fait quand même une quinzaine de plats qui sont présentés l'un après l'autre avec de multiples conseils (ingrédients, préparation, cuisson...)  Quel plaisir pour un enfant de voir sa maman honorée de cette façon et quelle fierté pour celui ou celle qui l'a préparé . C'est un des points forts dans l'organisation de la semaine de la Pacifique qui en compte une bonne vingtaine affichés au tableau. On en parle lors du café-causette. Cette année Clémence, volontaire civique en assure le suivi préparant à l'avance l'animation qui rythmera la soirée : avant, pendant, après le repas, chants, danses et histoires apportent en plus du met cette savoureuse  note de gaité où chacun peut exprimer un peu de son folklore, un peu de ses chants qu'il aime bien. Ou bien on puise dans le carnet de chants de Joël qui depuis plusieurs années vient au son de son accordéon apporter l'air qui convient au chanteur où à la chanteuse. Tous on pu l'applaudir et les mines réjouies de la cinquantaine de convives, autant grands que petits, nous encouragent dans ce développement de moments festifs que les familles prolongent souvent en semaine autour d'un barbeçu. C'est sur on en parlera longtemps fredonnant la chanson de son choix.

Pierre Huvelin - par le Père M. Fournier

L'abbé Pierre Huvelin entouré de son équipe de moniteurs en 1964

6 juin 2015 - Logis la pacifique  - Inauguration du bâtiment Pierre HUVELIN - le Père Michel Fournier entouré de Georges et d'Aline Guinaudeau - assis au fond Robert Ponchon.

«  Paroles  du Père Michel Fournier »

  Je commencerai mon propos à la manière malgache : « Je m‘excuse de prendre la parole alors que je cela ne me revient pas ». Mais si je la prends, c’est par amitié pour Henri BOUTET qui m’a prié de le faire.

À la lecture des prises de parole lors du 50° anniversaire de « LA PACIFIQUE » et surtout en me souvenant des années un peu folles de la colonie, je vous propose de relire cette aventure sur la trame familiale. La colonie, puis le lieu d’accueil de « LA PACIFIQUE » aujourd’hui, c’est une histoire de famille. Mais j’évoquerai principalement cette histoire en regard de ce que fut Pierre Huvelin.

            À l’origine une carence familiale ; comme projet, un esprit familial ; puis une gestion familiale et pourquoi pas un bonheur familial.

  À l’origine : une carence familiale. Nous sommes dans les trente glorieuses qui ont succédé aux années honteuses de la seconde guerre mondiale. Beaucoup de familles sont en lambeaux : membres décédés ; revenants traumatisés ; branches dispersées ; beaucoup de ruinées. Et je ne compte pas les autres misères inavouées. Plâtres sur des jambes de bois, les orphelinats où  avec beaucoup de dévouement et peu de moyens on tentait de donner aux enfants une éducation aussi soignée que possible. C’est ce qui était vécu à l’orphelinat de CURZON qui deviendra le « LOGIS SAINTE MARGUERITE ». Tout un programme, mine de rien : on ne met plus l’accent sur l’orphelin, mais sur l’habitant d’un logis, noble demeure.

            C’est là que Pierre Huvelin, un prêtre, enseignant, sans doute soucieux d’éducation de qualité, entre en scène. Il n’est pas le seul, mais vous me pardonnerez de parler spécialement de lui en ce jour. Pourquoi donc les enfants ne profiteraient-ils pas de sorties, d’un ailleurs à découvrir ? Pourquoi ne vivraient-ils pas comme d’autres les jolies colonies de vacances ? Nous sommes en plein développement de ce loisir pour les enfants dont les parents sont retenus par leur travail … essor des colonies de vacances qui durera jusqu’aux années 80. Une parenthèse personnelle : arrivant comme jeune prêtre à Saint Jean de Monts, en 1972, j’ai eu la charge de l’animation des quelques 100 colonies de vacances des Pays de Monts !!!

            Pierre Huvelin entre dans la danse des colonies, après une expérimentation, au Landreau des Herbiers. L’occasion que vous connaissez tous avec la mise en vente d’un lopin de terre et d’un  bâtiment sinistré permet de créer ce qui sera en quelques sorte une résidence secondaire pour les enfants du logis Sainte Marguerite, avec le nom prometteur de « PACIFIQUE » !

 

Lire la suite : Pierre Huvelin - par le Père M. Fournier

Animateurs- Poitou - Charente - Limousin

26 et 27 juin 2015-

Pendant deux jours les animateurs du Secours Catholique du Poitou-Charente-Limousin sont venus travailler à la Pacifique. Ils ont pu voir et apprécier  les nouveaux aménagements des locaux où beaucoup de familles de leurs régions vont venir se détendre.

Merci..

Châtellerault-Groupe Convivial

 

                                                           Groupe Convivial Châtellerault

Secours Catholique.

Le Groupe Convivial est né du « Café Parlotte » qui avait été créé au Secours Catholique il y a une quinzaine d'années. Cette activité réunissait des personnes isolées, sans lien social, à qui ces rencontres régulières redonnaient un sens.

De nouveaux bénévoles sont arrivés, de nouveaux accueillis aussi. Tous avaient des savoirs faire et des compétences différentes.

Le partage de ces « talents » a permis de créer le groupe Convivial actuel qui se compose d'une quinzaine d'accueillis très assidus. Ils apprennent à « faire ensemble».

 

De « faire ensemble à « vivre ensemble », il n'y avait qu'un pas !

C'est alors qu'est né l'idée d'organiser des voyages dans un lieu qui leur permettait de couper le quotidien, de découvrir d'autres horizons et surtout d'apprendre à «vivre ensemble ».

Ce projet annuel est préparé avec le groupe (bénévole et accueillis) à la fois dans le choix du lieu, des centres d’intérêt,et bien sûr du financement.

Cette année, nous effectuons notre 6ème voyage à La Pacifique, un lieu calme, des gens accueillants et de service.

Le budget prévisionnel a été préparé avec les accueillis dans un but éducatif afin d'équilibrer charges et dépenses.

Les visites ont été choisies à partir de leurs idées et préférences, tout en tenant compte des capacités de chacun.

L'élaboration des menus, des courses, et la préparation des repas ont été fait avec la

participation de tous.

Ces séjours sont vécus par le Groupe dans la bonne humeur, la joie, la confiance, le partage et les petites attentions les uns aux autres. Une grande Fraternité ! Ces moments sont enrichissants pour tous. Accueillis et bénévoles s'apportent beaucoup mutuellement.

Quelques témoignages :

« On est en groupe déjà, mais on est bien avec ce groupe convivial ensemble ! »

« On se retrouve ensemble tous les ans, on change de lieu, de décors, vous nous connaissez

bien »

« On change d'air »

« Vous nous comprenez mieux que dans d'autres groupes, avec vous, je peux parler, ailleurs je me renferme »

« On arrive à s'exprimer avec vous, on est beaucoup plus libre »