De Chartres à la Tranche/mer

Alain avec sa casquette de marin « vissée » sur la tête  comme le rapporte « l’Echo républicain » d’Eure et Loir était au départ du groupe de Chartres qui est venu au Logis de la Pacifique du 7 au 11 septembre.  Ainsi coiffé au départ, ainsi il est reparti de la Tranche, c’était d’ailleurs son deuxième séjour. Comme la trentaine de ses amis il avait été invité par les équipes du Secours catholique d’Eure et Loir et il faisait partie de ces trente vacanciers  qui se sont retrouvés au Logis. Plusieurs  d’entre eux n’avaient jamais vu la mer - ou si peu -, qu’ils en avaient gardé une image bien floue. Les activités qu’ils ont préparés avec leurs animateurs et faites à leur arrivée – marche à pied, découverte de la plage, sortie en bateau, soirée et veillées sur le thème de la mer (pull marin..), repas fruits de mer et moules- ont été conduites avec succès. Un album photos va d’ailleurs illustrer ce temps d’amitié partagé.

Maryse, l’animatrice du Secours catholique, entourée de 3 accompagnateurs prépare  depuis longtemps ces vacances-solidaires avec les responsables d’équipe de Dreux, Epernon, St Lubin, Auneau, etc... Depuis 40 ans Maryse œuvre au Secours catholique et ce n’est pas sans émotion qu’elle parle de la pause que va lui donner sa retraite. Le pourra-elle vraiment, avec cette énergie qu’elle sait donner à tous avec les mots qui vont avec? Elle œuvre avec Paul, de Dreux ancien travailleur social aumônier à l’Hôpital, il accompagne au foyer de  l’Escale plusieurs des participants de ce séjour «  Ici, à la Pacifique, nous vivons bien autre chose; grâce au vivre ensemble chacun peut prendre des responsabilités à sa mesure, se sentir valorisé, se faire des amis, bien utiles quand la solitude reprendra le pas » C’est aussi Jean-Yves de Saint Lubin, qui avec beaucoup d’attention veille et organise les mille et une tâches du groupe. Même Patricia, la conductrice du bus, partage son temps avec le  groupe rappelant chacun aux horaires fixés.

Paulette, âgée de 87 ans, sous son casque d'argent et sa main sur le cœur  vit dans une maison de retraite à Mainvilliers, elle a partagé pleinement chacune des activités. Elle retrouve son entrain et apprécie ce « vivre ensemble »entouré de ses amis qu’elle retrouvera pour faire le bilan de cette bonne semaine sous le soleil.

 

Forum des associations tranchaises

En lien avec les Associations de la Tranche/mer, le Logis la Pacifique était au rendez vous ce samedi 5 septembre au Forum des Associations. Plusieurs visiteurs nous ont interrogés sur nos actions d'accueil et d'accompagnement, sur les animations développées,  sur nos partenariats locaux. Sans aucun doute de nouveaux bénévoles nous rejoindront. Ainsi Lucette et Robert-Jacques, Evelyne et Jean-Pierre, Ginette, Jean-Claude, Henri ont tour à tour animé le stand par leur présence mais aussi ils ont présenté ce que furent leur engagement au cours de l'été. La présence du  Secours Catholique de la Tranche/mer  à nos côtés a permis aussi  de parler de nos partenaires qui, sur le terrain, oeuvrent auprès des familles qui ne savent même pas qu'elles peuvent avoir des vacances comme tout le monde.  Encore au coeur de la saison, nous étions présents et avons témoigné que c'était possible.

                                                           Photo prise et transmise par Mr Stéphane Baizez de la mairie de la Tranche avec nos remerciements.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Séjour en Vendée avec le Secours Catholique de La Ferté-Bernard

Du 11 au 18 juillet 2015, l'antenne du Secours Catholique de La Ferté-Bernard avait organisé un séjour à « La pacifique » en Vendée, dans le but que les mamans renouent du lien avec leurs enfants, et qu'ensemble, elles apprennent à cuisiner, etc....


Le groupe était composé de 10 personnes venant de La Ferté-Bernard en Sarthe : - Une maman avec 2 enfants de 3 et 12 ans


- Une mamie et sa petite fille de 9 ans
- Une maman et son ado de 17 ans
- Un couple avec chacun un léger handicap et la responsable du groupe.
Le but de ce séjour était que les mamans renouent du lien avec leurs enfants...fassent des choses ensemble..., car dans l'année c'est la course et les enfants se gèrent seuls et souvent mal..


Mais aussi d'apprendre avec d'autres mamans à cuisiner, accommoder les restes...
A s'orienter dans les transports en commun....où allons-nous ? Où doit-on descendre ? etc...
Le groupe est revenu enchanté de cette superbe semaine, sous le soleil...
Que de choses à raconter pour les enfants : la mer et la plage bien sûr, les parties de babyfoot, de ping-pong, les promenades en vélos, mais aussi les ateliers cartes postales et construction d'un cerf-volant .
Maman et enfants ont confectionné un cerf-volant : quel moment émouvant de partage, de rires et quelle fierté devant le résultat !
Ce furent des moments de simplicité, et quelle joie quand les familles ont accueilli pour la journée le père Bernard, prêtre de la ferté, avec le père Ghislain, prêtre de passage à la Ferté.
Une journée top, avec une partie de pétanque ensemble, pour se mettre en appétit autour d'un barbecue préparé par les familles , puis ballade en barque sur le marais poitevin ; Que de rires, mais aussi que de questions : « Ah !! Les prêtres ont le droit de jouer à la pétanque ? »
L'église se fait proche des plus démunis, par des signes tout simple de bienveillance envers eux, de simplicité. Le vivre ensemble est possible, sans signe distinctif, sans grade, avec respect pour nos différences......

Monique BOUCHE responsable de l'antenne du Secours Catholique à La Ferté-Bernard

 

 

 

Limousin-sur-mer

Qui aurait cru qu’après deux mois d’activité intense le Logis la Pacifique pouvait à nouveau offrir dans ses nouveaux locaux autant de bonheur ? Comme beaucoup de centres en bord de mer la Pacifique aurait pu s’endormir et attendre le réveil printanier. Mais c’est de bien belle façon que la délégation du Secours Catholique du Limousin a su à nouveau donner sens et vie aux trois mots que le journal local avait écrit en gros titre la semaine précédente : partage, solidarité et convivialité. Préparées depuis plusieurs mois avec des familles et enfants de la Corrèze et de la Haute Vienne avec Michel, le Délégué, Gwénaëlle, l’animatrice ainsi que des bénévoles corréziens, ces vacances ont permis à une trentaine de personnes de vivre ensemble une expérience qui leur servira une fois retournées chez elles.

 

D’autres familles de Paris ou de Niort ont participé à ces moments de convivialité et de découvertes qu’elles ont aussi  bien appréciés. Il est vrai que l'équipe d'accueil du Logis autour d'Anne-Marie et de Ginette, avec les Compagnons de Sceaux ont su à nouveau donner vie aux veillées ou jeux de cour préparés avec les animateurs du Limousin jamais à court d'idée, en  témoigne le nouveau jingle qu'ils nous ont laissé.

La richesse des familles, parfois de culture différente, s’est traduite par leur participation  à des activités bien rôdées par leurs accompagnateurs : atelier cuisine, jeux de cours, jeux de plage, veillées à thème, barbecue,  visite d’un aquarium : photos, dessins, réalisation de petits objets en coquillages en témoignent. Comme l’an passé, Jean-Claude, responsable de l'animation à la Pacifique a su passionner chacun  à la découverte de l’estran : crabes, coquillages, algues de toutes sortes ou au  phénomène de la marée tel que l’Atlantique nous le livre. Ainsi chacun des enfants pourra-t-il parler de ses vacances à la mer aux copains de son école et sans doute aura-t-il exposé un petit objet sur une étagère de sa maison, en attendant ses prochaines vacances.

 

La Pacifique en mer

 

     A la Pacifique,  vacanciers et bénévoles ont entonné des chants marins, lors de l’une de leurs soirées conviviales « Ohé, ohé, matelots … il était un petit un navire... ». Côté mer, chaque  semaine ou presque de juillet et d’août,  les nouveaux arrivants entendaient la proposition d'une navigation  sur un voilier, aux Sables d’Olonne. C’était à bord de Kappa, sur lequel flotte le pavillon Cap Vrai,  cette autre association, offrant aussi gratuitement des sorties en mer, de la Trinité sur Mer à la Rochelle.  Là,  c’était de la navigation côtière par delà les bouées du Nouch  aux Sables d’Olonne. 

Chaque fois un équipage, jusqu’à 5 personnes en plus du skipper, car  il ne s’agissait pas seulement d'être passager, mais aussi équipier à la manœuvre. Chacun pouvait, s’il le souhaitait, prendre la barre, hisser les voiles,  contribuer au virement de bord quand le vent le demandait.

De retour au port, sur le bateau bien amarré,  c’était le temps du pique-nique et de la parole partagée,  ce que les marins appelleraient un débriefing.  Une parole en liberté,  stimulée par cette convialité du temps vécu en mer, où l’on est  « tous dans le même bateau »,  et où se crée le sentiment d’un destin commun pour le temps de l’embarquement.  Parole  où l’on ose dire quelque chose de nos appartenances dans  la richesse de nos différences.  Ce jour-là par exemple,  de trois équipiers l’un se dit musulman,  une autre  de religion chrétienne, une troisième  sans aucune conviction religieuse.

Une autre fois, en période de ramadan,  une maman  avait eu la délicatesse de préparer un pique-nique pour le skipper bénévole,  tout en s’abstenant elle-même  de manger,  dans la stricte observance de  la religion musulmane.

 Pas  de prosélytisme. Simplement un accueil bienveillant de la différence, comme on le vit dans l’association coexister.com dont on a parlé à bord.  Un  riche « mélange des milieux et cultures » comme l’ont souligné les scouts, eux aussi bénévoles à la Pacifique. Ou encore : « un microcosme de partage et d’entraide animée par  des bénévoles investis et aguerris, ainsi que par les vacanciers eux-mêmes". Certains, en situation de précarité, venaient à la mer pour la première fois.  Lors de l’inauguration du bâtiment « Pierre Huvelin, »   le P. Michel  Fournier disait justement que la Pacifique demeure le « symbole de l’amour désintéressé d’autrui à  travers le dévouement de multiples bénévoles. » 

Claude Babarit.