De Chartres à la Tranche/mer

Alain avec sa casquette de marin « vissée » sur la tête  comme le rapporte « l’Echo républicain » d’Eure et Loir était au départ du groupe de Chartres qui est venu au Logis de la Pacifique du 7 au 11 septembre.  Ainsi coiffé au départ, ainsi il est reparti de la Tranche, c’était d’ailleurs son deuxième séjour. Comme la trentaine de ses amis il avait été invité par les équipes du Secours catholique d’Eure et Loir et il faisait partie de ces trente vacanciers  qui se sont retrouvés au Logis. Plusieurs  d’entre eux n’avaient jamais vu la mer - ou si peu -, qu’ils en avaient gardé une image bien floue. Les activités qu’ils ont préparés avec leurs animateurs et faites à leur arrivée – marche à pied, découverte de la plage, sortie en bateau, soirée et veillées sur le thème de la mer (pull marin..), repas fruits de mer et moules- ont été conduites avec succès. Un album photos va d’ailleurs illustrer ce temps d’amitié partagé.

Maryse, l’animatrice du Secours catholique, entourée de 3 accompagnateurs prépare  depuis longtemps ces vacances-solidaires avec les responsables d’équipe de Dreux, Epernon, St Lubin, Auneau, etc... Depuis 40 ans Maryse œuvre au Secours catholique et ce n’est pas sans émotion qu’elle parle de la pause que va lui donner sa retraite. Le pourra-elle vraiment, avec cette énergie qu’elle sait donner à tous avec les mots qui vont avec? Elle œuvre avec Paul, de Dreux ancien travailleur social aumônier à l’Hôpital, il accompagne au foyer de  l’Escale plusieurs des participants de ce séjour «  Ici, à la Pacifique, nous vivons bien autre chose; grâce au vivre ensemble chacun peut prendre des responsabilités à sa mesure, se sentir valorisé, se faire des amis, bien utiles quand la solitude reprendra le pas » C’est aussi Jean-Yves de Saint Lubin, qui avec beaucoup d’attention veille et organise les mille et une tâches du groupe. Même Patricia, la conductrice du bus, partage son temps avec le  groupe rappelant chacun aux horaires fixés.

Paulette, âgée de 87 ans, sous son casque d'argent et sa main sur le cœur  vit dans une maison de retraite à Mainvilliers, elle a partagé pleinement chacune des activités. Elle retrouve son entrain et apprécie ce « vivre ensemble »entouré de ses amis qu’elle retrouvera pour faire le bilan de cette bonne semaine sous le soleil.