Sur un air d'accordéon

En juillet et août  les mardi soir de la Pacifique sont des moments d'échange et de fête dits de "convivialité". Chaque famille prépare un plat -salé ou sucré- cela fait quand même une quinzaine de plats qui sont présentés l'un après l'autre avec de multiples conseils (ingrédients, préparation, cuisson...)  Quel plaisir pour un enfant de voir sa maman honorée de cette façon et quelle fierté pour celui ou celle qui l'a préparé . C'est un des points forts dans l'organisation de la semaine de la Pacifique qui en compte une bonne vingtaine affichés au tableau. On en parle lors du café-causette. Cette année Clémence, volontaire civique en assure le suivi préparant à l'avance l'animation qui rythmera la soirée : avant, pendant, après le repas, chants, danses et histoires apportent en plus du met cette savoureuse  note de gaité où chacun peut exprimer un peu de son folklore, un peu de ses chants qu'il aime bien. Ou bien on puise dans le carnet de chants de Joël qui depuis plusieurs années vient au son de son accordéon apporter l'air qui convient au chanteur où à la chanteuse. Tous on pu l'applaudir et les mines réjouies de la cinquantaine de convives, autant grands que petits, nous encouragent dans ce développement de moments festifs que les familles prolongent souvent en semaine autour d'un barbeçu. C'est sur on en parlera longtemps fredonnant la chanson de son choix.