La Pacifique à la voile

Comme chaque mercredi de juillet-aout, depuis la Pacifique à la Tranche sur Mer et jusqu'aux Sables à Port Olona,Embarquement à Port Olona ce mercredi 23 aout 11 heures pour quelques  jeunes et adultes résidents pour une semaine  dans cette maison de vacances. Aujourd'hui ce sont Dalila,  Esméralda et Emma,  accompagnée par deux adultes , Caroline et Marie-Louise.  Avant de quitter le port Caroline et Marie-Louise sont initiées aux manoeuvres du bord,  "choquer, borter", faire trois tours autour du winch, actionner la manivelle à pleine main,  puis  remonter les pare-battages dès qu'on a embouqué le chenal.  Peu de profondeur  ce matin, car  nous en grande marée de coefficient 101, et dans une heure la mer sera complètement basse: si l'on attend encore il ne sera  plus possible de sortir car la quille risque de racler le fond.

Dès l'arrivée en pleine mer, une forte houle se conjuge avec une mer "peu âgitée". Ambiance,  on chante au passage des bouées nouch nord nouch sud: "la mer qu'on voit danser"...  Puis le silence se fait, plusieurs commencent à somnoler sous l'effet de la  houle et de l'estomac qui se soulève. Pour d'autres l'estomac crie famine et c'est l'heure de sortir un casse-croute. Un ou deux voiliers nous croisent: il semble bien s'agiter, mais Kappa ne peut ni partir à la renverse, ni prendre l'eau.  Au bout d'une demi-heure au moins on pourra faire demi-tour, car la mer aura commencer à monter et on ne risquera plus de voir la quille de 1,80 se bloquer dans le sable du chenal.  La sarabande des scooters des mers qui nous a escortés au départ, reprend  de plus belle quand nous retrouvons le chenal après avoir rentré les deux voiles. Peu de monde sur la grande plage:  c'est la pause du milieu de journée. Le soleil reparait.  Dans le chenal les équipiers d'un jour peuvent prendre la barre avec le skipper.

Au ponton on peut se  défaire des gilets  de sauvetage, chacun retrouve un bon appétit. On parle. L'une des participantes n'a pas oublié ses origines arméniennes. Je suis chrétienne, dit-elle,  pas "orthodoxe mais apostolique" . On  range. Les plus jeunes  jouent à explorer le bateau en passant par le hublot de la couchette avant  et ressortir au pied du mat.  Il y aura beaucoup à raconter ce soir à La Pacifique.