Nous le disons, nous le réalisons

Animation par les couples des Herbiers assurant l'accueil de l'été. Texte de Jean-Louis - le jeudi 30 Mars 2017.

Nul besoin de forcer les portes pour aller présenter les activités de La Pacifique à la maison de retraite du Landreau, aux Herbiers : la température extrêmement douce de la journée incitait à les laisser ouvertes. Le briefing du Père Baty et les activités réalisées par le Père Maurice Bretaudeau sur ce bout de terrain, situé à La Terrière, un hameau de La Tranche sur Mer, ont convaincu une trentaine de résidents (des prêtres pour la plupart-mais pas que-), à venir s’enquérir de la vie sur ce site, réservé l’été, aux familles en situation momentanément précaire, afin qu’elles puissent bénéficier d’un temps de vacances salutaires.

Après un bref rappel historique (création de l’orphelinat de Curzon en 1923, achat de La Pacifique en 1957 par l’orphelinat, colonies de vacances jusqu’en 1979, accueil de groupes) et le souvenir de personnes connues et disparues ayant œuvré pour le centre (Clément Pichaud, Rémi Jaunet, Pierre Huvelin notamment) nous avons présenté ce qu’il s’y passe actuellement.

13 appartements équipés (L’un d’eux peut accueillir des personnes handicapées.) de 2 à 8 lits, 55 couchages, le tout dans un espace de sable et de verdure, une salle de jeux, un local à vélos, une tisanerie et une salle pouvant recevoir jusqu’à 60 personnes attendent les familles adressées par des organismes sociaux : le Secours catholique, la Croix rouge, les Restos du cœur, Aria … le temps d’une semaine ou deux.

Un jeune animateur civique, engagé pour 6 mois compose avec une équipe qui se renouvelle chaque semaine : un couple chargé de l’accueil, un groupe de scouts de France qui se charge de l’animation auprès des plus petits. D’autres bénévoles interviennent à la journée selon leurs compétences pour du yoga, de la lecture, de la cuisine, des contes, des soins esthétiques, la connaissance du milieu marin, une balade dans les environs (mégalithes et autres lieux chargés d’histoire régionale), une sortie en mer, la lessive … ou tout simplement pour remplacer les permanents afin de leur permettre de souffler un peu.

Des liens sont tissés avec certaines activités locales : piscine, tennis.

Dans ce cadre sécurisé, certains enfants apprennent à monter sur un vélo pour la toute première fois. Il est possible de s’initier à la pétanque, au volley-ball, aux palets, aux jeux de cartes, aux mandalas, au tennis de table ou au molkky.

Un soir par semaine, chaque famille est invitée à partager le repas et souvent elle confectionne avec beaucoup d’amour un plat de sa région ou de son pays. Un groupe folklorique de La Tranche sur Mer ou des accordéonistes se relaient pour en assurer l’animation.

Chaque midi, le café est offert aux alentours de 14h : un moment privilégié pour se laisser aller à la discussion à l’ombre de la tonnelle.

On peut tout aussi bien faire un barbecue, une sortie vélo ou un match de babyfoot.

A tout moment de la journée, il est possible d’acquérir, à l’épicerie solidaire et pour un prix modique, des denrées alimentaires gracieusement offertes par la banque alimentaire de la Vendée et le Super U de la ville.

Les déchets sont soigneusement triés ou déposés dans un composteur, ce qui a valu récemment à l’association de se voir décerner le label Clé verte.

Une soirée est réservée au karaoké et à la fin du séjour, après une présentation des photos de la semaine, chacun peut repartir avec son CD-souvenir en main.

Toutes ces activités proposées ne doivent pas faire oublier aux résidents qu’ils sont au bord de la mer et nous les invitons bien évidemment à profiter un maximum des activités de plage.

Notre objectif en venant à La Pacifique: réussir à faire passer un bon séjour à des personnes de religions diverses venant d’horizons différents dans notre monde moderne qui rime plus souvent avec violence qu’avec partage et convivialité, quelles que soient les opinions, les croyances ou la couleur de peau de chacun.

Les élèves que nous avions devant nous ont été fort studieux. Nous avons dépassé le temps imparti et aucun n’a souhaité sortir en récréation.

Nous avons pris beaucoup de plaisir à intervenir et nous espérons que ce moment ait été  pareillement apprécié par les résidents.